Faut-il enlever les gourmands des tomates ?

Si vous êtes un cultivateur de tomates, vous avez déjà  dû vous poser cette question à un moment ou un autre. Faut-il supprimer les gourmands ? C’est une question sur laquelle les jardiniers sont en désaccord. Certains approuvent la pratique alors que d’autres le déconseillent vivement. Ce petit numéro va vous permettre de prendre la bonne décision.

C’est quoi les gourmands de tomate ?

Avant de savoir si vous devez les couper, il faut connaître avec précision ce que c’est que le gourmand de tomate. Il s’agit d’un rameau qui se développe au croisement des feuilles et de la tige principale d’une plante de tomate. 

Les gourmands de tomates ne produisent pas de fruit, mais deviennent une branche secondaire qui va se développer en puisant dans les ressources de la plante de tomate. C’est ce qui soulève la question épineuse: doit-on l’enlever ?

Ce qu’implique la suppression du gourmand de tomates

L’égourmandage est prôné par certains jardiniers pour une simple raison : optimiser la croissance de la plante de tomate. Plus vite la plante s’accroît, plus vite elle produit des fruits. Aussi, ceux-ci mûrissent-ils plus rapidement. C’est pourquoi les jardiniers qui vivent uniquement de la vente de tomate sont d’accord pour enlever les gourmands. Dans une plantation, les plantes sont destinées à être récoltées à la fin de la saison. 

L’égourmandage, si elle est bien faite, permet aux producteurs de faire plusieurs récoltes dans une saison. Outre cela, il existe d’autres avantages de cette pratique: de plus gros fruits (parce que bien nourris), des fruits qui mûrissent rapidement, une récolte précoce, une récolte plus facile.

Ce qu’il faut savoir sur l’égourmandage

Supprimer les gourmands d’une plante de tomate n’est pas sans risque. La technique est risquée et les amateurs auront du mal à la réussir du premier coup. La plante peut en pâtir vu qu’elle cicatrise mal. Si l’égourmandage est mal fait, la plante, à défaut de mourir, devra dans certains cas, puiser dans sa réserve d’énergie pour cicatriser. 

Parfois même, elles peuvent contracter des maladies cryptogamiques. Elle s’affaiblit donc et la récolte devient très maigre. Finalement, l’égourmandage n’aura servi qu’à produire l’effet contraire de celui escompté. Toutefois, il existe des produits pour aider une plante de tomate à cicatriser : badigeonner les plaies avec de l’argile, recouvrir les plaies avec de la poudre de lithothamne. 

Ne pas enlever les gourmands

Les jardiniers amateurs et les producteurs bios ont donc tendance à conserver les gourmands. De cette façon, ils évitent les erreurs et la propagation de certaines maladies cryptogamiques liées aux plaies. En retour, les fruits de tomate ne seront pas plus petits, mais moins nombreux, ça il faut l’avouer.

Que choisir au final ? Enlever les gourmands ou pas ?

 Comme vous avez pu le constater, deux courants s’opposent en la matière. Le choix n’est pas facile à faire, mais si vous êtes un jardinier débutant, le mieux serait de ne pas enlever les gourmands. Cela vous évitera les erreurs. L’égourmandage est réservée aux jardiniers expérimentés. Tant que vous faites du jardinage pour le plaisir et la passion de le faire, laissez la nature opérer.  Si vous recherchez une productivité incroyable et que vous possédez l’expérience et les techniques adéquates à l’égourmandage, vous pouvez le faire.

Aidez nous à faire connaître notre site avec le partage de cette publication

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.