Comment ameublir une terre argileuse ?

Les sols argileux peuvent causer de nombreux problèmes à la végétation, car ils ont tendance à devenir très compacts. Cependant, ces sols peuvent être modifiés pour que votre jardin puisse pousser sans difficultés. L’ameublement d’une terre argileuse nécessite certaines précautions que nous décrirons surtout les aspects de la transformation et de la fertilisation.

Principales caractéristiques des sols argileux

Il est important de connaître les propriétés des terres argileuses avant d’envisager de la travailler. Contrairement aux autres, les sols argileux sont ceux dans lesquels l’argile prédomine sur le limon et le sable. Mais qu’est-ce que l’argile ? Ce n’est rien d’autre qu’un ensemble de particules minérales dont le diamètre est inférieur à 0,001 mm.

terre-argileuse

Tandis que les sols meubles ou sableux sont composés de particules plus grossières telle que le sable. Les sols argileux sont très compacts et deviennent encore plus secs pendant la saison sèche jusqu’à se fissurer. Lorsqu’ils sont mouillés, ils deviennent boueux et glissants. Si l’eau ne s’écoule pas bien, une terre argileuse connaît une rapide inondation. Les sols argileux sont fertiles, car ils sont très riches en nutriments. Dans ces sols à petit pore, il y a moins de circulation d’air que dans les sols meubles. La matière organique qu’on y apporte s’oxyde alors beaucoup plus lentement. 

Bien qu’a priori cela puisse s’avérer impossible, il n’est pas difficile de travailler l’argile pour pouvoir la traiter. Suivez ces étapes pour réussir à l’ameublir.

Labourez la terre

La terre argileuse doit être labourée en profondeur à l’aide de pelles ou de fourches puis une houe à cause de sa tendance à se compacter. Si vous disposez d’un motoculteur, c’est encore mieux. Faites passer un motoculteur pour adoucir le sol. Plus le sol est friable, plus l’élaboration des prochaines étapes sera simple.

Ajouter du compost et de la perlite

Ameublissez ensuite le sol argileux en ajoutant du sable de rivière par exemple ou d’autres éléments qui contribuent à augmenter leur perméabilité, afin d’éviter une rétention d’eau excessive. N’utilisez jamais de sable de construction. Appliquez ensuite sur la surface une épaisse couche de compost organique, comme du vermicompost ou du fumier de cheval, et de la perlite (ou des substrats similaires, comme l’argile volcanique). Le motoculteur passera à nouveau, ou si vous le souhaitez, utiliser un râteau. Mélangez votre sol argileux avec ces éléments. Vos plantes pourront pousser et se développer de manière homogène.

Conseil pour maintenir la bonne qualité de la terre argileuse

L’apport constant de matière organique : variez la distribution de compost ou du fumier de cheval, de poulet, de bœuf, ou l’humus de vers. A chaque utilisation, la richesse nutritive du sol est plus importante et sa capacité  à absorber l’eau est améliorée.

Laissez à la surface du sol les débris taillés et les feuilles tombées pour leur permettre de se décomposer. Ce n’est finalement rien d’autre qu’un engrais naturel pour le sol ; quelque chose d’utile pour les jeunes plantes qui s’enracinent.

Ne pas utiliser de produits phytosanitaires chimiques ou composés. Ces types de produits causent de très graves dommages à la faune et à la flore, et donc au territoire argileux.

Il est également important d’assurer un bon drainage pour éliminer autant d’humidité accumulée que possible et faciliter le travail de l’argile.

Aidez nous à faire connaître notre site avec le partage de cette publication

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.