Tout savoir sur la cryptosporidiose du veau

Dans l’élevage plusieurs maladies sont à la base du taux de mortalité élevé des animaux. Parmi ces derniers, l’une occasionne la mort de plusieurs veaux dans de nombreux cheptels un peu partout dans le monde.  Il s’agit de la cryptosporidiose des veaux, une maladie qui peut être très virale, si elle n’est pas suivie d’un entretien impeccable. Qu’est ce que la cryptosporidiose des veaux? Quels sont les moyens par lesquels les veaux peuvent contracter la cryptosporidiose ? Comment lutter contre la cryptosporidies des veaux ? Nous vous disons absolument  tout  dans cet article.

Qu’est ce que la cryptosporidiose des veaux ?

Il existe plusieurs maladies qui suscitent des diarrhées chez les veaux nouveaux nés. Nous pouvons citer les maladies telles que : les colibacilloses, le coronavirus, le rotavirus, la cryptosporidiose, la salmonellose, la coccidiose etc. Pour faire bref, la cryptosporidiose est donc un des différents types de diarrhée chez les veaux âgés de moins d’une semaine.

Cryptosporidium parvum

La cryptosporidium a été mise en évidence pour la première fois en 1971. Cet agent pathogène était la cause de la diarrhée précoce chez les veaux nouveaux nés. Ce sont des protozoaires qui ressemblent par analogie aux coccidies. Ce qui veut dire, qu’ils présentent chez un seul hôte, un cycle de développement identique. Néanmoins, le cycle est très bref et dure 4 jours. Ce qui démontre son impact dans les élevages. 

Cette maladie est très contagieuse et est susceptible d’être transmise à l’Homme. La cryptosporidiose est provoquée par un parasite de la famille des coccidies nommé, Cryptosporidium parvum. Ce dernier infecte très rapidement et se développe dans les cellules de l’intestin grêle.  Les signes qui révèlent la présence de la cryptosporidiose, apparaissent plus rapidement chez les veaux âgés de moins d’un mois.

Quels sont les symptômes de la cryptosporidiose ?

En réalité, les adultes sont les premiers à contracter la maladie de la cryptosporidiose. Au même moment, ils sont des porteurs sains de cette maladie. Par contre, la maladie se manifeste chez les veaux nouveaux nés, 4 à 5 jours après leur naissance. Cela peut prendre parfois plus d’une semaine avant que les signes pathologiques ne sortent. Pendant cette période, tous les veaux affrontent la cryptosporidium. Ensuite, l’immunité commence à s’installer.

Mais, lorsque d’autres maladies comme le colibacille, le rotavirus, le coronavirus etc, s’associent au cryptosporidium, cela peut avancer vers la phase diarrhéique. Et là, les veaux peuvent commencer la diarrhée dès 4 jours après leurs naissances qui coïncident exactement avec la durée du cycle de l’agent pathogène.

Pendant cette phase, les diarrhées faites par les veaux atteints ont un aspect verdâtre,  consistant comme de la mayonnaise, nauséabonde et collante. Suite à cela, les veaux maigrissent, ce qui peut leur être fatal. La cryptosporidiose peut causer la mort des veaux dans 10 % des cas, s’il n’est associé à aucune autre maladie. Mais dans le cas contraire, elle peut aller au-delà de 30 %.

Quels sont les moyens par lesquels les veaux peuvent contracter la cryptosporidiose ?

Pour les veaux nés nouvellement, la cryptosporidiose est très virale. Tout simplement parce que leur système immunitaire est encore très jeune pour se défendre contre une maladie grave. Cette maladie a tendance à perturber plus souvent les veaux qui n’ont pas reçu de colostrum après leur naissance. En ce moment, le parasite fait plus de dégât parce que l’animal est impuissant contre celui-ci.

Afin d’atteindre les veaux, la cryptosporidies prend plusieurs voies. Cette maladie chez les jeunes veaux se contracte par voie orale, par voie oro-fiscale, des contacts directs avec d’autres animaux infectés. En un premier temps, il suffit que les herbes qui servent d’aliments ou les courants d’eaux soient contaminés pour que les veaux contractent la maladie. De plus, des études ont  montré qu’un grand nombre de veaux ont été contaminés par leur géniteur porteur de la  maladie. Ces veaux en question ont été contaminés du fait qu’ils ont été en contact avec leur mère.

Toutefois, le contact des veaux avec les excréments d’un malade est aussi un facteur de contamination pour la plupart du temps. La seule solution pour diagnostiquer cette maladie est de procéder à l’analyse des excréments de veaux vos animaux. Vous devez savoir également que la Cryptosporidium parvum peut résister 6 mois dans son environnement.

Comment la cryptosporidium parvum se manifeste ?

En général, comme dit précédemment, les animaux se contaminent plus souvent par voie orale juste quelques heures après leur naissance. Ceux-ci, étant en contact avec leur géniteur ou leurs proches malades ou porteurs ne pourront pas l’éviter. Cependant, entre 4 à 10 jours après l’infection du veau, la diarrhée commence et devient plus précoce, si d’autres agents de diarrhée néonatale interviennent. L’absence de perfusion peut occasionner une mort nette d’un veau infecté car, la diarrhée crée la déshydratation de ce dernier.

Normalement la phase diarrhéique dure une semaine au maximum. Si un sujet malade ne meurt pas pendant cette durée, joue avec d’autres veaux de même âge que lui et les prochains veaux en vêlage, cela ne fera que rendre la situation de contamination encore plus critique. De l’autre côté, les diarrhées faites préalablement par le même sujet, sont des disséminateurs et des transmetteurs des cryptosporidies. Ils sont composés d’ oocystes. Les oocystes sont plus contagieux pour les peaux sensibles. C’est la raison pour laquelle, les mesures sanitaires seront d’une très grande importance. Mais, trois semaines après leur naissance, le système immunitaire des veaux est un peu plus résistant pour les immuniser contre la cryptosporidiose. Ainsi, les veaux deviennent plus résistants contre cette maladie.  

Comment lutter contre la cryptosporidiose des veaux ? Conclusion

Jusqu’à ce jour, aucun institut français n’a encore trouvé un vaccin pour la cryptosporidiose. Néanmoins, l’entretien préventif, la prophylaxie et quelques traitements constituent des tâches pour lutter contre cette maladie qui décime toute une population de jeunes veaux. En parlant d’entretien et de prophylaxie, il est conseillé que vous maintenez une bonne hygiène dans votre élevage. Lorsque vous contactez un veau infecté, procédez immédiatement à son isolement.

Pour ce qui est des traitements, le premier doit se faire très vite pendant les premières 24h de vie des veaux nouveaux nés. C’est un traitement préventif, qui consiste à donner aux veaux du lactate d’halofuginone, 120 µg/kg/j pendant 7 jours. Le second traitement est donc l’apport de sélénium, lorsque les animaux présentent une carence en cet élément. Les deux éléments cités un plus haut sont des crypto-sporidiostatiques. Donc ne sont que des traitements pour prévenir la maladie afin de diminuer très le nombre d’animaux infectés, le nombre d´oocystes évacués et la diarrhée. Au final, cela réduira considérablement l’infection à grande échelle et la probabilité de contamination des jeunes veaux à venir. 

Aidez nous à faire connaître notre site avec le partage de cette publication

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.