Tout savoir sur le poêle à granulés

Le poêle à granulés est en plein essor. Il est esthétique, efficace et respectueux de l’environnement. Le poêle à granulés tend à remplacer le chauffage à fioul qui disparaît peu à peu du marché. Il a un mode de fonctionnement spécifique, et il utilise un combustible particulier. Si vous voulez acheter un poêle à granulés, dans cet article, nous vous disons tout ce qu’il faut savoir sur cette merveille technologique.

Fonctionnement du poêle à granulés

Le poêle à granulés chauffe rapidement, et est plus efficace. Il utilise l’énergie renouvelable (les granulés de bois dits pellets) pour son fonctionnement. Les pellets sont des bâtonnets cylindriques obtenus à partir du compactage des résidus de scieries. C’est un mélange de sciure et de copeaux, et il ne contient aucun additif.

Une fois que les granulés sont remplis dans le poêle, le système de vis sans fin les déplace vers la chambre de combustion. Ce système contrôle également la vitesse et la quantité du combustible en tenant compte du chauffage souhaité et de la puissance du poêle.

L’appareil est équipé d’une résistance électrique qui allume le feu, et le ventilateur intégré contribue à la combustion par apport d’oxygène. Un autre ventilateur permet de ventiler la chaleur qui peut être aussi diffusée par convection naturelle.

Le poêle à granulés est composé de : 

  • Un ventilateur qui aide à l’oxygénation et qui permet d’optimiser la combustion.
  • Un conduit d’évacuation par lequel le gaz est évacué.
  • Un réservoir de stockage de granulés. Il est optimal et peut prendre une grande quantité de granulés.
  • Une vis sans fin qui convoie les granulés du réservoir vers la chambre de combustion. La vis tourne lentement pour que la chambre soit approvisionnée par petite dose de granulés. Ce mode d’alimentation permet de maintenir la température. Par contre, la vis tourne rapidement lorsque l’on veut chauffer la pièce.
  • L’entrée d’air qui permet au poêle de prendre l’air neuf dans la pièce.

Caractéristiques du poêle

Le poêle à granulés est autonome, facile à utiliser, programmable et confortable. Il intègre également de nombreuses performances.

Son rendement peut dépasser de 90 % celui d’un poêle à bûches. Il dispose d’un système d’alimentation automatique. C’est ce dispositif qui lui permet un rendement régulier. Il est respectueux de l’environnement et émet peu de déchets toxiques. C’est l’installation préférée des écocitoyens, car elle est en harmonie avec les plans de protection mis en place un peu partout.

Le seul bémol avec ce système, c’est qu’il ne fonctionne qu’avec l’électricité. Ainsi, en cas de coupure ou de panne d’électricité, il va falloir trouver une autre solution.

Le poêle à granulés s’adapte facilement à votre environnement avec son design élégant et ses dimensions compactes. Son installation ne demande pas d’aménagement particulier.

Les différents types de poêles à granulés

Il existe différents types de poêles à granulés. La différence est fonction du mode de diffusion de la chaleur.

Convection naturelle

Avec ce modèle, la chaleur est diffusée à travers les sorties d’air du poêle. Ce type de poêle est silencieux, car il n’est pas doté de ventilateur. Pour une meilleure diffusion de la chaleur, il convient de l’installer au milieu de la pièce.

Convection forcée

La convection forcée utilise un ventilateur qui diffuse l’air chaud dans la salle. Il existe plusieurs niveaux de puissance. Il est un peu bruyant, mais efficace, car le ventilateur permet de chauffer la salle entièrement, quel que soit l’endroit où il est installé. Par ailleurs, il réchauffe la salle plus rapidement que le précédent modèle. 

Poêle à granulés canalisable

Ce type de poêle permet de chauffer plusieurs pièces. Il est relié à des circuits de canalisation par lesquels l’air chaud est ventilé dans les pièces. Le système permet d’atteindre même les pièces les plus éloignées de l’installation. Ce modèle est indiqué pour les grandes maisons comprenant plusieurs pièces.

Les critères de choix du poêle à granulés

Plusieurs critères sont à prendre en considération lors de l’achat de cet équipement.

La puissance

Le premier critère à prendre en compte est la puissance. Vous devez opter pour une puissance qui correspond à vos besoins. C’est une erreur de choisir un poêle plus puissant que nécessaire, car il ne fonctionnera jamais à plein régime. Lorsqu’il fonctionne au ralenti, il finit par s’encrasser. Il consomme plus de granulés et demande un supplément d’énergie. Le prix peut également être élevé. Avant d’acheter votre poêle, vous pouvez faire un bilan thermique de votre appartement.

Vous devez également tenir compte de la puissance minimale. Lorsque la température atteint le niveau voulu, le poêle se met automatiquement en puissance minimale, et ne fonctionne que pour maintenir cette température. Si la puissance minimale est trop élevée, l’appareil fonctionnera en sous-régime pour maintenir la température. Généralement, la puissance standard est de l’ordre de 2,5 kW.

La capacité du réservoir

Ce critère n’est pas non négligeable, car le degré d’autonomie est fonction de la capacité du réservoir. En fonction des besoins, la capacité varie entre 15 et 35 kg. 

Le mode de programmation

La programmation permet d’optimiser le fonctionnement de l’appareil tout en réduisant la consommation en combustible. Avec une programmation quotidienne ou hebdomadaire, vous pouvez déclencher l’appareil sur demande à l’heure qui vous convient. Certains modèles sont équipés de sondes de température qui permettent de réguler, avec précision, la température. 

La programmation en mode économique réduit la vitesse de l’appareil à des moments que vous aurez choisis. Le mode « absence » permet de maintenir la température minimale en votre absence. Ce qui évite l’humidité et le gel.

Le mode de déclenchement à distance

Certains modèles de poêles peuvent être déclenchés ou arrêtés à distance via une application mobile. À l’aide de votre smartphone ou tablette, vous pouvez aussi régler la température.

Les autres options

Il existe également d’autres options telles que l’alerte en cas de stock minimal dans le réservoir, l’alerte si la porte est ouverte, ou le processus d’auto-nettoyage de la vitre. Certains modèles sont dotés de télécommande.

Entretien du poêle

Pour la pérennité de l’appareil et aussi pour votre sécurité, vous devez entretenir votre poêle à granulés. Régulièrement, il faut retirer la cendre qui s’accumule dans le creuset ou le cendrier. Attendez que la cendre soit froide d’abord, et servez-vous d’un aspirateur pour ne pas éclabousser la pièce. La vitre et la chambre de combustion doivent être aussi nettoyées de façon fréquente. Une fois par an ou après 2000 heures d’utilisation, vous devez faire appel à un professionnel pour un nettoyage en profondeur.

Aidez nous à faire connaître notre site avec le partage de cette publication

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.