Agriculture biologique : Les cafés bio de plus en plus plébiscités par les consommateurs

Le café est l’une des boissons les plus consommées au monde. En France, 72 % des Français boivent du café tous les jours. Soucieux de construire un mode de vie plus sain, plusieurs marques sont nées et mettent un point d’honneur à proposer des cafés bio respectueux de l’environnement. Comment est produit le café bio ? Comment obtenir le label bio ? Si vous cherchez à vous lancer dans la production du café bio ou si vous en êtes un simple consommateur, ces questions sont tout à fait légitimes. Découvrez tout en détail via cet article.

Qu’est-ce qu’un café bio ?

Les plus grands producteurs de café dans le monde sont le Brésil, le Vietnam, la Colombie, l’Indonésie et l’Éthiopie. En ce qui concerne la production du café biologique, le Brésil demeure toujours en tête avec, cette fois, le Pérou, le Mexique, le Honduras et la Bolivie.

Un café bio est un café produit selon les normes qui régissent l’agriculture biologique. Les producteurs se doivent de respecter certains critères et d’adopter des méthodes de production respectueuses de l’environnement. 

Pour qu’un café bio soit reconnu comme tel, il faut l’obtention d’une certification. Cette dernière est octroyée par les organismes d’accréditation ou les labels.

Des chiffres clés sur le café bio 

Pour mieux comprendre le secteur du café bio, il est utile d’avoir des chiffres sur la production, la consommation et la vente de cette boisson à travers le monde.

La consommation du café bio

En France, 72 % de la population boivent du café tous les jours. Plusieurs explications des consommateurs justifient ces chiffres tels que le goût irrésistible, l’effet relaxant ou encore la capacité élevée de concentration.

Dans le compte de l’année 2020, le budget des Français consacré au café chaque année représente 95,4 €. Chaque Français consomme en général 5,43 kg de café par an.

Ces chiffres sont assez explicites et renseignent sur l’importance de cette boisson en France. En termes de vente, celles, faites en grandes distributions, représentent 3 051 millions d’euros de chiffre d’affaires, soit 203 455 tonnes de café.

La production

Le marché du bio n’est pas encore assez répandu puisqu’il ne représente que 5,2 % de la production du café. Toutefois, il connaît une croissance de 38 % sur un an grâce à l’entrée sur le marché de grandes marques nationales. 

Un rapport a été produit sur le marché du café biologique par type, type d’emballage et canal de vente : Analyses des opportunités mondiales et prévisions de l’industrie 2019-2026.

Ce marché mondial du café biologique a généré 6,8 milliards de dollars en 2018 et devrait générer 12,6 milliards d’ici 2026 soit un taux de croissance annuel composé (TCAC) de 8,2 % de 2019 à 2026.

La vente

La demande en termes de café bio se fait de plus en plus forte et devient même une tendance. Cependant, les producteurs des PME ont du mal à suivre ce virage, car cultiver du café bio n’est pas si simple.

Cela implique l’arrêt de l’utilisation des intrants pour lutter contre certaines maladies comme la rouille qui se propage très vite dans les cultures caféières. Les marques qui tiennent ce pari sont plutôt les grandes firmes qui ont les moyens de cette politique.

Les ventes de café bio ne représentent que 3 % des ventes totales en volume de café et 3,3 % des ventes de café en valeur. La demande étant là, les firmes qui ne s’inscrivent pas dans cette dynamique s’adaptent à la demande et proposent maintenant des références biologiques.

D’autres entreprises quant à elles ont évolué et sont soucieuses de vendre des produits écologiques, qui respectent mieux l’environnement. Ceux-là changent radicalement de positionnement et deviennent exclusivement des marques de café bio.

Les critères pour avoir le label bio

Pour avoir le label bio, le café produit doit respecter certaines normes inscrites dans le cahier de charges, qui sera contrôlé par les organismes certifiés. Les critères sont les suivants :

  • les terres qui servent à la culture du café bio ne doivent avoir reçu aucun intrant chimique pour les enrichir depuis au moins 5 ans ;
  • La lutte contre les ravageurs et les maladies ne doit être faite qu’avec des méthodes naturelles. L’utilisation de pesticides est bannie ;
  • Depuis la récolte jusqu’à la torréfaction, aucun grain de café bio ne doit être en contact avec les grains non-bio ;
  • les méthodes traditionnelles sont préconisées dans la production comme l’utilisation de chaux ;
  • 95 % du café contenu dans un paquet bio doit respecter toutes ces contraintes. La marge de 5 % est prise pour les cas où un cru pourrait être mélangé à un autre. Au-delà de ces 5 %, le café ne peut prétendre à la certification bio ;
  • Le café bio doit contenir moins de 1 % de traces d’OGM.

En France, le label AB (Agriculture Biologique) qui garantit le caractère bio du café. En Europe, c’est l’Eurofeuille. Vous savez maintenant l’essentiel sur le café bio et pouvez faire des choix en toute connaissance de cause.

Aidez nous à faire connaître notre site avec le partage de cette publication

1 réflexion au sujet de « Agriculture biologique : Les cafés bio de plus en plus plébiscités par les consommateurs »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.