Comment réaliser une bouture de vigne ?

Planter une vigne est un projet ambitieux, dont la mise en œuvre se fait en plusieurs étapes et le bouturage en fait partie. Cette opération permet, grâce aux boutures dormantes des plantes, de faire multiplier les plans. Étant donné que le bouturage de chaque espèce végétale est singulier, comment réaliser une bouture de vigne ? 

Étape 1 : Bouturer la vigne un bon moment 

De façon générale, le début de l’hiver ou la fin de l’automne reste une des meilleures périodes pour pouvoir faire une bouture de vigne. C’est sur des rameaux aoûtés que se pratique la bouture, c’est-à-dire lorsque le bois est lignifié à la base, mais demeure tout de même flexible aux extrémités. 

Étape 2 : Bouturer en utilisant la bonne méthode 

La vigne se reproduit admirablement bien par bouturage ce qui rend le processus encore plus simple à réaliser.

Faire le prélèvement des boutures

Avant toute chose, vous devez prendre le temps de sélectionner un plant de vigne de 2 ou 3 ans d’âge et présentant les caractéristiques suivantes : 

  • une bonne santé ;
  • une bonne résistance aux maladies ;
  • et une bonne vigueur.

Utilisez un sécateur tranchant et stérilisé pour retirer du pied de vigne les rameaux verts de l’année possédant un diamètre adapté. Chaque rameau encore appelé sarment doit être bien lignifié et relativement droit. Toujours couper entre 3 à 5 cm environ au-dessus du bourgeon. 

Sur chaque sarment, prélevez des boutures d’environ 30 cm de long portant 2 à 4 yeux. Retirez les bourgeons et les vrilles sur la tige. Utilisez un couteau bien aiguisé pour couper sur 3 à 4 cm le bout des boutures en biseau et juste au-dessus d’un œil. Il est à préciser que les coupes doivent être précises et nettes.

Stratifier les boutures

Après avoir prélevé les boutures, il faut les faire coucher dans du sable et les recouvrir de 2 cm de terre et de terreau pour bouturage ou pour semis. Vous pouvez également choisir de les piquer jusqu’à 10 cm de profondeur. 

Pensez à garder l’endroit légèrement humide et surtout évitez de détremper le substrat. Sous l’effet du froid et de l’humidité, le processus de stratification se fera. C’est-à-dire qu’elles vont se ramollir afin de faire sortir des racines. Vous pouvez accélérer ce processus en trempant le bout biseauté dans de l’hormone de bouturage. 

Procéder au repiquage des boutures

Lorsque le printemps est là, il est temps de faire le repiquage. Pour ce faire, à l’aide d’un plantoir, repiquer vos boutures jusqu’à ce que les bourgeons soient à 5 cm au niveau du sol. Il faudra bien reboucher et bien tasser pour que vos boutures soient bien en contact avec le substrat composé en parts égales de sable et de terreau. N’oubliez pas de garder le substrat humide jusqu’à ce que les racines soient suffisamment développées. Après cela, il ne vous reste qu’à patienter et ensuite replanter à nouveau.

Étape 3 : Planter les boutures de vigne

Lorsque les jeunes vignes prennent racine et deviennent d’un vert luxuriant, elles seront replantées au sol définitivement près d’un an après leur bouturage. Plantez-les à l’automne après la chute des feuilles et avant les premières gelées.

Aidez nous à faire connaître notre site avec le partage de cette publication

1 réflexion au sujet de « Comment réaliser une bouture de vigne ? »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.