Les effets des produits phytopharmaceutiques sur l’environnement

L’environnement, de nos jours, est de plus en plus menacé par plusieurs facteurs, dont les produits phytopharmaceutiques. Les pesticides sont des produits utilisés pour protéger les champs de plantation, ils font partie des produits phytopharmaceutiques. Selon le rapport révélé le jeudi 5 mai par l’INRAE et l’Ifremer, les pesticides impactent négativement la biodiversité et l’écologie

De ce fait, le directeur scientifique d’environnement de l’INRAE, Thierry Caquet, affirme ceci « Dans ce domaine, notre but est d’amener les décisionnaires publics à avoir toutes les connaissances nettes et compréhensibles pour éclairer la prise de décision et perfectionner la réglementation ».

La vérification du rapport amène plusieurs experts à analyser les études scientifiques déjà partagées sur le sujet afin d’élaborer la synthèse sur l’utilisation des pesticides sur l’environnement. Elle est réalisée par l’INRAE et l’Ifremer sous l’ordre des ministères de la Transition écologique, de l’Agriculture et de la Recherche.

Après le Grenelle de l’environnement, il a été mis en place, fin 2007, différents plans Ecophyto pour réduire l’utilisation des pesticides. Pour cela, le directeur scientifique adjoint Wilfried Sanchez de l’Ifremer explique « Les images sont plus explicites pour cette contamination grâce à la densification des réseaux de surveillance et à l’amélioration des techniques d’échantillonnage ou d’analyse ».

Tous les zones concernées et les services pertinents offerts par les produits phytopharmaceutiques.

Les pesticides polluent tous les milieux. Ils sont généralement présents dans les zones agricoles, et se diffusent également dans les océans. Cependant, on observe « une diminution des concentrations par dilution », estime Wilfrid Sanchez. Certains produits comme le DDT, le lindane et le diuron restent inutilisables, même si la pollution diminue progressivement chez d’autres produits phytopharmaceutiques. Dans tous les milieux, « les produits phytopharmaceutiques représentent une cause supérieure du déclin de certaines populations », annonce Stéphane Pesce chercheur à l’INRAE.

Plusieurs espèces sont affectées lorsque les pesticides sont utilisés. Nous avons les oiseaux et les invertébrés terrestres comme les amphibiens, les abeilles et bien d’autres. L’utilisation des pesticides peut contribuer à la perte de certaines espèces animales. L’utilisation des pesticides a aussi des effets sublétaux comme les pertes d’orientation ou les déficiences immunitaires des animaux. Les conséquences indirectes (diminuant les populations d’abeilles, les produits phytosanitaires) qui affectent négativement la pollinisation sont à prendre en compte. 

À cet effet, des leviers ont été identifiés pour réduire l’impact des pesticides. Il s’agit du biocontrôle, des conditions métrologiques. En cas de vent fort, ne pas utiliser les pesticides, et utiliser des couvertures au niveau des sols pour éviter la diffusion. Néanmoins, on note systématiquement des insuffisances.

Aidez nous à faire connaître notre site avec le partage de cette publication

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.