Tout savoir sur le basilic rouge

Le basilic est une plante aromatique très utilisée en cuisine. Vous connaissez certainement le basilic commun qui a une couleur verte, mais connaissez-vous le basilic pourpre ? Originaire de l’Inde, cette plante attire toujours les regards à cause de sa belle couleur violet foncé. Facile à cultiver, il est quand même recommandé de suivre toutes les étapes scrupuleusement pour de bonnes récoltes. Dans l’optique de vous aider pour une probable culture, découvrez tout sur le basilic rouge.

Origine du basilic pourpre

Le basilic pourpre est une plante qui existe depuis l’antiquité. Pour être précis, il est cultivé depuis environ 4000 ans dans l’Égypte antique pour ses propriétés antibactériennes et pour l’arôme qu’il apporte aux plats. 

Cousin du basilic commun, le basilic pourpre a une odeur et un goût plus prononcés, ce qui le rend très intéressant en cuisine. En effet, on lui connaît une saveur poivrée avec des notes de gingembre. Il a des feuilles plus petites que le basilic vert et d’un violet intense. 

Cette plante est vivace dans les pays tropicaux, mais annuelle sous nos cieux. Si vous souhaitez profiter de tous ses avantages, il vous faudra donc en faire la culture chaque année. Pour cela, vous devez maîtriser comment vous y prendre.

Comment cultive-t-on le basilic pourpre ?

Le basilic pourpre se cultive en jardinière, en pot ou en terre. Il apprécie le soleil, pousse sur du sol léger et frais, mais à l’abri du vent. Pour germer, il lui faut une température minimale de 20 °C. Il peut se multiplier soit par semis, soit par bouturage de tête.

Multiplication par semis

Pour la culture par semis en pot, recherchez du terreau de semis léger et fin. Une fois la terre dans le pot, n’enfoncez pas les graines. Raclez légèrement la surface avec vos doigts et déposez-les à l’intérieur. Mettez un peu de terre par-dessus puis tassez.

Vous devez veiller à l’arroser chaque jour avec un vaporisateur jusqu’à ce que la germination se produise. La levée a lieu une semaine environ après la mise en terre.

Faites attention à la quantité d’eau que vous utilisez. Comme indicateur, vous pouvez vérifier l’état de la terre (sèche ou encore humide) pour savoir s’il faut l’arroser ou non. En effet, une forte humidité noierait votre semis. Pour finir, disposez votre pot proche d’une fenêtre.

La période, mai-juin est le moment propice pour mettre en terre vos plants. Dès que vos plants ont atteint le stade de trois, quatre feuilles, vous pouvez passer à l’action. Préparez la terre et assurez-vous que le sol est drainant, léger, frais et accessible au soleil.

Respectez un écart de 50 cm entre chaque plant. Arrosez les plants dans les bonnes quantités sans mouiller les feuilles pour éviter tout problème comme les maladies cryptogamiques dont sont sujets les basilics.

Si vous souhaitez faire une culture directement au sol, vous devriez attendre cette période pour faire le semis. Cependant, procéder par un semis en pot avant la mise en terre pour la culture vous fait gagner du temps.

Le bouturage de tête

Cette méthode de multiplication consiste à couper une tige d’environ 10 cm avec un bourgeon terminal. Il faudra ensuite la placer dans un récipient rempli d’eau à un endroit exposé au soleil.

En deux semaines, vous remarquerez les racines de la plante et pourrez les mettre en terre à l’extérieur. Cette plante étant sensible aux variations de température, il est conseillé de mettre la bouture au même endroit où vous désirez mettre en terre.

Comment faire l’entretien du basilic pourpre ?

Après la mise en terre, l’entretien est la phase qui assurera la survie de vos plants de basilic. La vigilance lors des arrosages est hautement recommandée. Cette plante a besoin d’un sol humide et frais, mais pas inondé.

Pour arroser moins souvent, un paillage est utile que ce soit en terre à l’extérieur, dans les pots ou en jardinière. Le paillage aura pour rôle de conserver l’humidité plus longtemps.

Comment faire la récolte du basilic pourpre ?

Pour que la récolte dure le plus longtemps possible, attendez de préférence que la plante atteigne 10 cm de hauteur pour commencer le prélèvement des feuilles.

Cueillez les têtes avec les feuilles les plus développées en coupant au-dessus d’un bourgeon. Ce dernier pourra ainsi donner à nouveau naissance à une tête.

N’oubliez pas de prélever des graines à conserver pour la culture de l’année suivante. Il est aussi possible de laisser quelques plants fleurir en juillet-août. En effet, les fleurs se développeront en cette période au profit des feuilles.

Le basilic se conserve surgelé, mais il est recommandé de les utiliser frais tant que vous en avez la possibilité. Il dispose ainsi de toutes ses caractéristiques. Il se consomme cru dans les salades, les tisanes et même dans les desserts et pâtisseries. 

Le basilic pourpre est une plante qui séduit par sa belle couleur qui est un atout ornemental, son arôme doux et sa saveur poivrée. Il est parfait pour relever le goût des plats. Maintenant que vous savez tout sur cette plante, vous pourriez aisément débuter sa culture chez vous que vous ayez un jardin ou pas.

Aidez nous à faire connaître notre site avec le partage de cette publication

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.