L’agroalimentaire et le bio en France : quels résultats pour l’année 2021

L’alimentation continue d’être au cœur des discussions majeures dans le secteur agroalimentaire. Productivité, niveau de consommation bio et évolution du marché sont des termes qui sont abordés pour comprendre les facteurs résilients de ce secteur d’activité. Pour éclairer ces notions, un diagnostic a été réalisé à partir de ces éléments par l’agence bio de la France le 10 juin 2022.

Production et consommation de bio en France : les informations à connaître en 2021

La pandémie du Covid-19 a secoué tous les secteurs d’activité et a, par la même occasion, rappelé aux populations françaises la nécessité de prendre soin de leur santé et de leur cadre de vie. L’alimentation étant un facteur contribuant au bien-être, l’attention est portée sur le bio. En effet, les statistiques montrent qu’en 2021, la consommation du bio touche les 6,6 % dans l’ensemble de ce que mangent les Français.

Un résultat presque satisfaisant, même s’il faut considérer le contexte des crises qui surviennent dans ce secteur ces dernières années. Ce maintien d’équilibre du niveau de consommation sur le marché s’explique par la prolifération des réseaux de distribution des produits bio en France avec une couverture de la distribution de masse estimée à 50,2 %. Par ailleurs, les autres circuits de distribution sont la vente directe, la restauration traditionnelle et moderne, et les ventes spécialisées. 

Par conséquent, l’agriculture biologique connaît un développement rapide et occupe les 13,4 % de la totalité de l’activité agricole en France. Le modèle agricole est désormais composé des données de l’agriculture bio qui occupe d’ailleurs 10,3 % de la Surface Agricole Utile sur une superficie de 2,8 millions d’hectares. Ces données montrent que 80 % des produits bio consommés sont cultivés sur le sol français

Au niveau de la restauration, l’agriculture bio a connu une évolution aussi en allant à 6,6 % dans les cantines, mais reste encore loin des 20 % prévus dans la loi Egalim. D’autres statistiques, notamment celles en restauration commerciale, indiquent que l’achat des produits bio représente 1,67 % des achats en restauration commerciale. Cependant, le secteur de la restauration est un facteur qui accroît la production et la consommation du bio en France. 

Avec une agriculture de plus en plus tournée vers le bio, la France entre dans une ère où son environnement peut relever plusieurs défis environnementaux. En effet, l’agroécologie est un facteur environnemental qui favorisera la transition écologique de l’agriculture. Avec une agriculture basée, en grande partie, sur la production bio, les règles de l’écologie vont être utilisées afin de conserver le couvert végétal et surtout ralentir la destruction de certaines ressources. Ces actions sont possibles grâce à des normes qui régissent les pratiques agricoles en France, dont le non-usage des produits chimiques et le respect des ressources de la nature. Le programme national Ambition bio adopté le 25 juin 2018, et en passe de révision en 2022, contient toutes les indications de l’agroécologie.

Aidez nous à faire connaître notre site avec le partage de cette publication

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.