Le bio peut-il nourrir le monde ?

L’agriculture bio est très plébiscitée de nos jours. Elle se présente comme une alternative nécessaire à l’industrie agro-alimentaire et à la production agricole intensive. Les opinions divergent cependant quant à sa capacité de nourrir le monde de façon durable. Qu’en est-il réellement ?

Le bio : de quoi s’agit-il ?

L’agriculture biologique vise à préserver le bien-être des écosystèmes, des sols et des hommes. Elle encourage les processus de transformation écologiques adaptés aux conditions de vie de chaque peuple. L’alimentation bio s’affranchit de l’utilisation des intrants nocifs pour la nature et pour l’humanité. Pour qu’un produit soit qualifié de bio, il doit contenir au moins 95 % d’ingrédients naturels et être dépourvu de colorants et d’arômes de synthèses. Le principe de base d’une alimentation biologique est la durabilité.

Son enjeu est de garantir la sécurité alimentaire des habitants de la planète dans les meilleures conditions possibles. En agriculture biologique, la vie du sol est fortement préservée, ce qui garantit des cultures saines. De plus, cette agriculture est réalisée dans un cadre légal. Elle est surveillée par de nombreux organismes indépendants comme :

  • l’IFOAM,
  • l’association Soil,
  • le Mouvement Colibris…

Le bio est de plus en plus recommandé de nos jours.

le bio peut-il nourrir le monde

Comment le bio peut-il nourrir le monde ?

Un certain nombre de spécialistes confirment la possibilité de nourrir environ 9 milliards de personnes d’ici 2050 avec l’agriculture biologique. Pour arriver à un tel résultat, il faut cependant changer beaucoup de choses et intégrer de nouveaux paramètres dans nos habitudes. Il convient notamment de lutter contre le gaspillage alimentaire et de réduire la consommation des produits d’origine animale.

Luttez contre le gaspillage alimentaire

Le gaspillage alimentaire est responsable de 10 % des émissions de dioxyde de carbone à l’échelle internationale. Aujourd’hui, plus de 30 % de la production alimentaire mondiale sont gaspillés chaque jour. Si on pouvait réduire cette quantité, on n’aurait plus besoin de produire autant. Cela réduirait ainsi les effets néfastes de l’agriculture intensive. L’idéal est de retransformer les produits périmés au lieu de les gaspiller.

Réduisez votre consommation des produits issus des animaux

La plupart des terres arables de la planète sont utilisées pour nourrir des animaux. Pour produire 1 kg de viande, il faut environ 3 kg de produits issus des végétaux. Si on réduisait la consommation des produits d’origine animale, on n’aurait plus besoin d’autant de terres pour élever les bêtes. Les plantations pourraient alors couvrir plus de surface et, ainsi, nourrir un plus grand nombre d’habitants.

Quels sont les défis de l’agriculture biologique ?

L’agriculture biologique a pour but de pallier les problèmes causés par les modes de production de l’agriculture intensive. La sensibilisation croissante du public sur les bienfaits de l’alimentation écologique est significative. En Europe, ce mode de consommation rencontre un franc succès. Il y a encore cependant des défis à relever pour faire de l’agriculture bio le système d’exploitation du futur.

Le prix des aliments bio est souvent plus élevé que celui des autres produits. Il reflète les coûts de production élevés auxquels les producteurs doivent faire face. Tout le monde ne peut pas s’offrir une alimentation bio, d’autant que la vie semble de plus en plus chère. L’État doit faire plus d’efforts en subventionnant les modes de transition écologique afin que tout le monde puisse en profiter. Des campagnes de lutte contre le gaspillage alimentaire doivent également être encouragées.

Aidez nous à faire connaître notre site avec le partage de cette publication

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.