Agriculture : label HVE et bien-être

La préservation de la biodiversité, la protection de l’environnement sont les expressions de plus en plus utilisées pour éveiller la conscience des êtres humains sur la nécessité de préserver la nature. L’un des palliatifs en vue du respect de l’environnement est la certification Haute Valeur Environnementale (HVE). Cependant, il est sujet à de nombreuses polémiques. Retrouvez ici les impacts de ce label sur le bien-être de l’environnement et de ses composantes.

Label HVE et agriculture biologique

En se référant aux grandes lignes des débats menés lors de la rencontre du Grenelle de l’Environnement en 2008, l’adoption du label HVE est une solution durable. Selon le site du ministère de l’Agriculture, c’est une démarche spontanée mise sur pied par les agriculteurs eux-mêmes afin de valoriser les bonnes pratiques agricoles. Ce label permet le développement de la production et de la consommation durable au même titre que l’agriculture biologique. 

Le label HVE incite les agriculteurs à une exploitation judicieuse et rationnelle des ressources hydriques et à la préservation de la diversité biologique. Ceci passe par le maintien des systèmes agroforestiers, des haies, des zones de jachère ou des bandes.

label-hve

Toutefois, le label Haute Valeur Environnementale autorise l’utilisation de pesticides et engrais chimiques sur les cultures. Or ces produits chimiques, malgré leur rôle sur le rendement à court terme des cultures, sont dangereux. Les pesticides et engrais chimiques ont des répercussions sur la santé du consommateur, la qualité du sol. Ils polluent aussi l’eau après le phénomène de lessivage. Malheureusement, les produits agricoles labellisés HVE sont catégorisés au même rang que le biologique. Ils se retrouvent ainsi dans nos plats.

Avenir des cultures biologiques

L’inquiétude est de plus en plus élevée au niveau des membres de l’association de défense de la nature. En réalité, le label HVE crée un mirage sur toute la chaîne de valeur agricole. Ce label engendre une illusion de transition écologique, trompant ainsi le consommateur final.

Ce label est étiqueté à l’instar des cultures biologiques, des labels rouges, des AOP et du local comme aliments « durables et/ou de qualité ». Par conséquent, d’après l’UFC Que choisir, les produits de ce label sont présents dans la restauration collective à hauteur de 50 %. Les cantines sont donc autorisées à remplacer le biologique par des aliments issus des cultures labellisées HVE.

Le but du label Haute Valeur Environnementale (HVE) est de garantir des produits agricoles issus de pratiques favorables à l’environnement. Elle contribue à la préservation de la nature, mais n’est pas biologique.

Aidez nous à faire connaître notre site avec le partage de cette publication

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.