Comment faire fuir les oiseaux dans les champs ?

Lorsqu’il s’agit des produits dans un champ, les oiseaux ne reculent absolument devant rien.  Ces volailles passent par tous les moyens pour saccager les récoltes quand vous n’êtes pas là pour jouer le rôle de sentinelle. Parfois, c’est en groupe qu’ils envahissent les champs pour semer le plus souvent des dégâts. Alors, vous devez penser à mettre en place des dispositifs pour dissuader ces volatiles. Pour cela, plusieurs moyens traditionnels sont employés depuis des lustres. Aussi, avec l’évolution des inventions, il existe également d’autres astuces pour empêcher les oiseaux d’envahir vos cultures. 

Employer la méthode d’épouvantail 

Pour éloigner les oiseaux des plantations, la première méthode applicable, c’est la fabrication d’un épouvantail. D’ailleurs, cet objet tient son origine du fait qu’il sert à leurrer les volailles qui dérangent. Pour essayer donc d’effrayer les oiseaux qui ne cessent de ronger vos cultures, songez à faire des épouvantails dans votre champ. 

Pour cela, réunissez le matériel nécessaire pour accomplir la tâche.  En fait, vous aurez besoin des bois, deux bois, dont un sera utilisé dans la position verticale pour supporter le second à placer horizontalement.  Dans cette posture, vous verrez que le dispositif prend une forme de croix. C’est exactement la forme qu’il faut pour habiller votre instrument comme un être humain. 

Maintenant, vous pouvez utiliser un t-shirt et un pantalon ou encore un jeans pour habiller la croix. Sachez qu’il faut que les moyens soient réunis afin que le résultat soit parfait. Le résultat parfait doit vous convaincre aussi. L’agencement de l’accoutrement doit paraître un objet animé. Si à la fin, vous vous marrez du résultat, alors vous aurez abattu le travail qu’il faut. Par conséquent, prenez tout le temps qu’il faudra pour bien habiller la croix.

epouvantail

 A la fin vous pourrez ajouter une casquette au look pour parfaire l’œuvre. Ensuite, tâchez de faire en sorte que le dispositif soit influençable par le vent. Autrement dit, l’épouvantail est à mettre en place de façon à ce que le vent parvienne à le faire bouger. C’est un détail qui aura deux effets sur les oiseaux. D’abord, ces derniers croiront à une présence humaine dans le champ. Aussi, lorsque le vent fera bouger l’épouvantail, les volailles seront encore plus effrayées. 

En outre, pour rendre encore plus vraisemblable le processus, vous pouvez innover. Afin d’impressionner les oiseaux, cherchez à accrocher aux bras, c’est-à-dire le bois horizontal, de l’épouvantail des bandes en aluminium. Vous pouvez également utiliser des CD pour jouer le tour. Pour un résultat optimal, renseignez-vous également sur les objets susceptibles d’avoir un effet sur les oiseaux qui ne cessent de déranger vos cultures. Enfin, si votre plantation est étendue, vous serez obligé de reproduire le même dispositif dans chaque endroit propice pour étayer l’invasion des oiseaux. Dans d’autres cas, essayez d’utiliser un effarouchement visuel. 

Utiliser un effarouchement visuel

Etant donné que les animaux développent moins d’intelligence, un semblant de farce peut faire fuir les oiseaux. Le fait d’effrayer un oiseau par un effarouchement visuel consiste simplement à le faire croire au danger.  A ce stade, le processus demande que vous mettiez tout objet à reflet dans les arbres du champ. Les objets utilisés le plus souvent, ce sont les disques CD. Ces derniers projettent le reflet du soleil pour effrayer les oiseaux qui se hasardent à déranger les champs.  Ce qu’il faut faire est simple.  Il faudra disposer les disques dans des endroits stratégiques de la zone à protéger.  

Ces CD peuvent être placés dans des arbres situés dans le champ. Même lorsque certains de ces arbres sont situés aux extrémités, vous pouvez toujours placer les disques. Le plus important, c’est que ces derniers arrivent à projeter des reflets et surtout à bouger dans au passage du vent. 

La méthode de disposition des disques peut paraître ancienne. Cependant, dans la même dynamique, d’autres apports sont envisageables. Au fait, il est aussi bien d’utiliser des cerfs-volants en forme de rapaces. Ces derniers sont d’ailleurs contrôlables par le vent. Lorsqu’ils se balancent au rythme du vent, les oiseaux en sont effrayés et abandonnent. Non seulement, ces cerfs-volants épouvantent les oiseaux, mais ils dissuadent aussi les moineaux, les pigeons, les corneilles et d’autres espèces de volailles. Par ailleurs, pour renforcer la sécurité de vos cultures contre ces volatiles, vous pouvez combiner les cerfs-volants à des ballons. Ces ballons représentent également les yeux de rapaces. Ces derniers peuvent se combiner avec les cerfs-volants au même moment. 

Néanmoins, il serait idéal que les deux soient souvent alternés pour plus d’efficacité. Les deux éléments dépendent totalement du vent. Tout de même, ils doivent être bien agités pour pouvoir effrayer les oiseaux. Pour encore plus d’efficacité, il faut ajouter l’effarouchement visuel à l’effarouchement sonore. 

Effarouchement sonore

Si l’effarouchement visuel porte de façon atténuée ses fruits, vous pouvez toujours le combiner à celui sonore.  Lorsqu’il s’agit d’une grande parcelle de champ, l’effarouchement sonore est encore plus sûr.  Pour faire davantage peur aux oiseaux, vous pouvez installer des répulsifs sonores. C’est un dispositif capable d’imiter n’importe quel son ou voix. 

Ceci étant, votre répulsif peut émettre le cri d’un animal en détresse, soit celui d’un groupe de rapaces afin d’effrayer les oiseaux. Lorsque le bruit émis par le répulsif est suffisant, les volailles qui essayent d’approcher rebroussent chemin.  Ce dispositif sonore possède également la capacité d’émettre des sons effrayants perceptibles uniquement par les animaux. Pour employer d’autres manières d’effarouchement sonore, il est aussi bien d’utiliser un canon acoustique.  Au nombre de ces outils, il existe des pistolets et des fusées, sans oublier les canons à gaz. Ces éléments feront fuir sur le champ les oiseaux qui tentent de s’attaquer à votre plantation. 

L’utilisation combinée des deux types d’effarouchement est très avantageuse. Le fait de les utiliser distinctement peut diminuer l’effet de frayeur sur les oiseaux. Au fait, il faut que vous le sachiez, les oiseaux s’adaptent rapidement aux différents leurres qui leurs sont destinés.  Alors, faire un usage combiné d’effarouchement visuel et sonore peut aider à protéger au mieux le champ des bandes de volailles. Un autre moyen permet également d’avoir les deux types de leurres, il s’agit du canon

Avec ce dernier, vous pouvez tirer d’une pierre deux coups. Quand le canon est installé le long d’un mât, il aide à envoyer des signaux visuels comme sonores. Lorsque le dispositif retentit, il provoque un signal visuel avec une farce qui monte et descend le long du mât. Pendant la montée, c’est en fait le bruit d’une volaille qui résonne et lors de la descente, le bruit devient celui d’un oiseau blessé. C’est en fait le meilleur moyen pour lutter définitivement contre les oiseaux qui dérangent vos cultures.  Il est bien à utiliser surtout sur les champs à grandes parcelles. 

En dehors des effarouchements, l’utilisation des haut-parleurs est aussi à considérer. Si de toutes les méthodes abordées aucune ne vous semble efficace, les haut-parleurs quant à eux peuvent provoquer un vrai boucan de simulation.  Vous pouvez enregistrer des cris de détresses d’oiseaux abattus ou simplement ceux des prédateurs. 

Cependant, pour jouer dans les haut-parleurs, il faudra vraiment être ingénieux. Avant tout, vous programmez sur un mode de lecture aléatoire. C’est une précaution qui permettra à ce que la résonance ressemble à tout sauf à une sonorité d’accoutumance. En outre, vous devez également veiller à jouer au plus quatre cris simultanés afin que le son soit perçu de façon plausible. Mais, c’est aussi envisageable de faire usage d’un détecteur de mouvement animal. 

Faire usage d’un détecteur de mouvement animal 

A ce niveau, il s’agit d’un répulsif ultrason. Il est aussi opérant que les deux types d’effarouchement. Le plus intéressant avec celui-ci est qu’il détecte le mouvement de tout animal dans un rayon donné.  En plus, le bruit qu’il émet n’est pas perceptible par les oreilles humaines. C’est un outil adéquat pour faire beaucoup peur aux oiseaux et les éloigner de votre champ. 

Avec le détecteur de mouvement dont l’engin est doté, il déclenche une sorte d’ultrason quand un oiseau passe dans les parages. Le capteur de mouvement de l’appareil lui permet d’identifier le mouvement d’un oiseau trainant entre 15 et 30 mètres. Tout ceci est en plus contrôlé depuis un angle de 110°. Vous n’allez peut-être pas le croire, mais la couverture de protection de ce détecteur de mouvement est énorme. 

En fait, une fois ce dernier installé dans un angle de 110°, il possède la capacité d’agir sur une surface de 300 m2. Le détecteur de mouvement animal se révèle être le meilleur moyen pour en finir avec les colonies d’oiseaux. D’autre part, ce dispositif aide non seulement à dissuader les oiseaux, mais aussi à éloigner les rats, mulots, etc. Si vous le souhaitez également, vous pouvez utiliser une méthode à l’ancienne. 

L’utilisation d’une méthode à l’ancienne

Pour appliquer une méthode à l’ancienne, c’est tout simple. Elle consiste à se servir des animaux ou oiseaux morts pour effrayer les envahisseuses volailles. C’est une technique qui porte à merveille ses fruits. En fait, vous chercherez des carcasses d’oiseaux, soit des animaux décédés dans des conditions agonisantes. 

Avec les cadavres des animaux morts dans une condition agonisante, c’est une idée qui tend vers la perfection. Lorsque vous disposez ensuite ces corps dans votre champ ou plantation, cela suscite une sorte de terreur au niveau des oiseaux. Ces derniers se rendent en fait compte que l’endroit est miné et qu’il y a d’éventuels dangers. Alors, ils n’envisagent plus d’assaillir le champ. 

L’autre avantage de cette méthode concerne les prédateurs. Une fois que les cadavres d’animaux sont installés sur les lieux, ces derniers attirent les prédateurs. C’est une mesure efficace de plus pour faire peur aux oiseaux contre lesquels vous luttez. Tout ce que vous aurez à faire, c’est d’essayer de changer la posture des cadavres et tenter de réorganiser la scène de crime pour changer le climat. C’est une précaution importante à prendre, car les oiseaux s’habituent vite à un environnement.

Aidez nous à faire connaître notre site avec le partage de cette publication

1 réflexion au sujet de « Comment faire fuir les oiseaux dans les champs ? »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.