Purin d’ortie : le guide complet

Dans l’agriculture biologique et respectueuse de l’environnement, la phytothérapie naturelle a toute sa place. En la matière, l’une des meilleures références est le purin de plantes, une solution naturelle très efficace pour traiter les maladies des plantes. Le purin d’ortie se distingue tout particulièrement comme solution phytosanitaire. Elle détient plusieurs propriétés très intéressantes qui justifient son utilisation en masse. Alors, que faut-il savoir sur le purin d’ortie ? Comment est-elle fabriquée et comment l’utiliser ? 

Purin d’orties 5L

  • Le purin d’ortie, un biostimulant naturel, riche en azote, en minéraux et en oligo-éléments, qui stimule et renforce vos plantes. Nos produits sont élaborés à partir de plantes fraîches et d’eau de source, pas de plantes séchées chez nous! Cela leur permet de conserver leurs vertus et en font un produit naturel et vivant.
  • Limitez les attaques de pucerons, acariens et maladies (oïdium, mildiou…). Luttez contre les désagréments du jardin grâce aux produits que la nature nous offre. Vous pourrez encore accroître son efficacité en le combinant avec du purin de prêle et du purin de consoude.
  • Des légumes sains, de belles plantes et des fleurs éclatantes de manière naturelle. En évitant les produits chimiques vous offrez une alimentation et un environnement plus sains à ceux que vous aimez. Mettez dès maintenant en place un véritable potager naturel et bio!
  • Fabriqué en France avec une garantie satisfait ou remboursé de 30 jours, n’hésitez plus !

Purin d’ortie : qu’est-ce que c’est ? 

Littéralement, le purin est une mixture de plantes soumise à une longue fermentation. En effet, c’est le fruit d’une macération de plantes pendant plusieurs jours dans l’eau. Elle est utilisée d’une part comme engrais et d’autre part, comme pesticides. 

Vous devez savoir que les purins végétaux sont classés sous le nom officiel de PNPP (préparations naturelles peu préoccupantes). L’État a classé ces substances naturelles comme bio-stimulantes sur une liste publiée par le ministère de l’Agriculture.

C’est le cas par exemple de l’ortie qui fait partie des plantes incluses dans la liste européenne des substances de base. Cela signifie qu’elle peut être utilisée par les agriculteurs et les jardiniers comme solution phytosanitaire pour réduire la quantité de pesticides. 

Purin d’ortie : quelles sont les différentes utilisations ? 

La réalisation du purin de plantes peut se faire avec différents types de plantes. Il s’agit pour la plupart de plantes choisies pour leurs propriétés phytosanitaires. Non seulement elles ont des propriétés nourrissantes, mais en plus, elles permettent de lutter efficacement contre les parasites dans les jardins. Ainsi, le purin d’ortie a plusieurs utilisations. 

Le purin d’ortie est un activateur de croissance

En raison de sa contribution en azote (azote organique et azote minéral), en magnésium, en potassium, en phosphore et en calcium, l’ortie peut être utilisée comme engrais naturel pour favoriser la nutrition des plantes et la croissance des racines.

Le purin d’ortie renforce la défense des plantes

Grâce au purin d’ortie, les plantes ont la capacité de renforcer leurs défenses par la production d’un antibiotique. Ce sont des substances produites par les plantes vertes pour se défendre lorsqu’elles se font attaquer par des maladies. De ce fait, le purin d’ortie permet de mener une lutte préventive contre les maladies telles que le mildiou, la rouille du groseillier, la cloque du pêcher.

Le purin d’ortie est un répulsif contre les parasites

Il faut savoir que le purin d’ortie n’est pas un insecticide, c’est-à-dire qu’il ne tue pas les insectes. Il est plutôt un répulsif, en d’autres mots il sert de répulsif contre certains parasites qui peuvent se révéler absolument néfastes pour les plantes. Parmi ces nuisibles, on peut citer les acariens et les pucerons.

Le purin d’ortie prévient les maladies qui attaquent les plantes

L’ortie agit comme un inhibiteur sur la germination des spores fongiques. Par conséquent, il s’agit avant tout d’un produit préventif efficace, c’est-à-dire qu’il peut prévenir le développement de maladies telles que la moisissure et le curling des feuilles de pêcher. 

Le purin d’ortie est un activateur de compost

Le purin d’ortie non dilué est riche en azote, bactéries, bactéries lactiques et enzymes, c’est un bon activateur pour le compostage, car il accélère la décomposition de la matière organique.

Purin d’ortie : comment est-ce que ça se prépare ? 

Dans les zones rurales, il existe deux principaux types d’orties : 

  • la première, l’ortie « Urtica urens », est la plus petite des deux variétés. Cependant, elle est aussi la plus irritante ; 
  • la seconde, l’ortie dioïque « Urtica dioica », est la plus répandue et la plus brûlante. 

Les deux variétés peuvent être utilisées pour fabriquer du purin sans distinction. Voici les étapes pour fabriquer du purin à base d’ortie.

Le matériel à prévoir

Pour préparer le purin d’ortie, voici le matériel à avoir :

  • des bouteilles en verre ou en plastique hermétique et opaque pour le stockage ;
  • un entonnoir pour faire le transvasement ;
  • un morceau de tissu, un tamis, une passoire ;
  • un récipient d’un grand volume ;
  • un tissu pour recouvrir le récipient.

Le choix des orties 

La récolte des orties doit se faire au cours du mois de mai ou de juin. A cette période de l’année, elles sont encore de jeunes pousses. S’il est aussi important de choisir les jeunes pousses, c’est parce qu’elles sont beaucoup plus riches en principes actifs. Par contre, elles sont aussi les plus piquantes. 

Dès que vous récupérez les jeunes pousses d’orties, la partie restante finit par pousser grâce à leurs rhizomes. Une fois qu’elles repoussent, vous pouvez les recouper pour fabriquer à nouveau du purin.

La préparation du purin d’ortie

Récoltez et hachez à peu près 1kg de feuilles et de tiges d’orties. Mettre et immerger le tout dans le récipient qui doit contenir au moins 10 l d’eau. Utilisez le tissu pour couvrir le récipient afin de permettre l’échange gazeux qui est absolument important dans le processus de fermentation. Le récipient doit être mis à l’ombre et laisser fermenter en mélangeant tous les jours. Tout le processus peut durer entre 5 et 12 jours en fonction de la température. À la fin, il faut filtrer une fois avec le tamis et après avec un tissu. Après, le purin est prêt à l’emploi.

Purin d’ortie : comment l’utiliser ? 

Si vous ne pouvez pas utiliser immédiatement le purin d’ortie liquide, stockez-le dans un récipient scellé (bouteille, bidon) dans un endroit frais. Remplissez le récipient jusqu’au col afin d’empêcher l’oxydation de l’air. Ils pourront conserver les engrais liquides pendant un an. Si vous décidez de l’utiliser le purin, alors il y a deux méthodes d’applications qui s’offrent à vous.

En pulvérisation 

Lorsque le purin est pulvérisé sur les feuilles pour lutter contre les pucerons et les acariens, il faut le diluer à 10%. Il est recommandé d’utiliser une dilution à 5% comme agent de traitement des plantes pour prévenir certaines maladies fongiques, telles que l’oïdium ou la rouille, les cloques et la moisissure. La préparation est utilisée comme traitement préventif toutes les deux semaines. 

En arrosage

Si vous utilisez le purin comme stimulant pour arroser sous les pieds des plantes, diluez-le à 20%. Par conséquent, 2 litres de purin dilués avec 10 litres d’eau peuvent restaurer les nutriments nécessaires à la croissance des plantes sous une forme absorbable. Inversement, si vous utilisez le purin d’ortie sans le diluer, cela aura pour effet d’inhiber la croissance des plantes.

Aidez nous à faire connaître notre site avec le partage de cette publication

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.