Jardiner avec la lune : nos conseils pratiques

Ces dernières années, les méthodes de jardinage biologiques ou naturelles comme la permaculture sont de plus en plus plébiscitées. C’est ce qui a valu le retour en force du jardinage avec la lune, une méthode ancestrale qui a fait ses preuves. Jardiner avec la lune consiste à suivre les différentes phases lunaires pour déterminer les étapes du jardinage. Peu connue, cette méthode a pourtant montré son efficacité à bien des égards. Si vous souhaitez vous lancer, suivez nos conseils pratiques. 

Jardiner avec la lune : de quoi s’agit-il ? 

Le concept du jardinage avec la lune repose sur le principe selon lequel la lune influence considérablement les phases de croissance des plantes. En effet, la lune exerce deux types d’influence sur les plantes : d’une part, elle exerce une attraction gravitationnelle sur les eaux contenues dans les sols, les plantes et les graines et d’autre part, elle influence la quantité de lumière dans le jardin. 

Pour jardiner avec la lune, vous devez savoir dans quelle phase se trouve la lune. En outre, vous devez comprendre comment cela affecte la gravité de l’eau et utiliser ces informations pour déterminer les tâches à entreprendre dans le jardin. 

Lorsque la lune tourne autour de la terre, elle se déplace entre les hémisphères elliptiques nord et sud. C’est ce que l’on appelle les lunes ascendantes et descendantes : 

  • lorsque la lune est ascendante, la lune se déplace au-dessus de l’ellipse et se trouve haut dans le ciel. La sève des plantes est alors aspirée, ce qui est favorable aux plantes non racinaires et aux cultures de surface ;
  • lorsque la lune est descendante, elle se déplace en dessous de l’ellipse et se pose bas dans le ciel. La sève des plantes est aspirée vers le bas, propice pour transplanter ou semer des graines de plantes racines. 

Jardiner avec la lune : quel est l’impact du calendrier lunaire sur les activités de jardinage ? 

Jardiner avec la lune permet d’adapter vos travaux de jardinage au calendrier lunaire. Celui-ci vous permet en effet de connaître les moments les plus propices pour jardiner et obtenir un bon rendement. Suivant le calendrier lunaire, il y a dans chaque mois des jours favorables au jardinage de certaines cultures.

Vous devez savoir que la lune réalise la lunaison, c’est-à-dire un cycle complet de 29,5 jours à peu près. De manière plus précise, il s’agit d’un cycle de 29 jours, 12 heures et 44 minutes. En tout, chaque année, la lune effectue 8 différentes phases. 

  1. La nouvelle lune

Également appelée nouvelle lune, cette phase correspond à la phase au cours de laquelle la lune se positionne parfaitement entre la terre et le soleil. Elle apparaît alors, non pas la nuit, mais en journée. Seule sa phase cachée est éclairée ; 

  1. Le premier croissant

Elle correspond à la phase au cours de laquelle la surface illuminée de la lune augmente de plus en plus. 

  1. Le premier quartier 

C’est la phase au cours de laquelle il y a la demi-lune, tout particulièrement dans l’hémisphère nord. Alors, la lune est visible sous la forme d’un « P » ;  

  1. La gibbeuse croissante

C’est la phase au cours de laquelle la lune est visible au 3/4 et où sa partie gauche est invisible. 

  1. La pleine lune

Elle correspond à celle où la lune s’oppose au soleil par rapport à la terre. C’est alors la surface visible de la lune qui est illuminée.

  1. La gibbeuse décroissante 

Elle correspond à la phase où la lune est visible au ¾ avec sa partie droite est invisible. 

  1. Le dernier quartier

C’est la 2e phase de demi-lune, avec la lune qui devient visible sous la forme d’un « D ». 

  1. Le dernier croissant

Au cours de cette phase, la surface illuminée se restreint jour après jour. 

Jardiner avec la lune : quelles sont les phases essentielles pour jardiner ? 

Parmi ces 8 phases, il n’existe que 4 phases essentielles pour le jardinage à savoir : la nouvelle lune, la lune croissante, la pleine lune et la lune décroissante. 

La nouvelle lune : les jours « fleurs » et « feuilles »

Pendant la nouvelle lune, la gravité de la lune tire l’eau vers le haut, ce qui favorise la germination. La terre a des cycles d’inhalation et d’expiration. Le matin, la Terre exhale, ce qui permet à la sève et à l’eau de monter. C’est le meilleur moment pour planter des plantes de surface qui produisent des graines en dehors des plants. Cela correspond aux jours « fleurs » et aux jours « feuilles ». 

Les jours « fleurs »

On parle de jours « fleurs » qui correspondent aux jours au cours desquels la lune passe devant les constellations du Verseau, de Balance ou du Gémeaux. Ces constellations sont également appelées les constellations de l’air. 

Ces jours correspondent à la période au cours de laquelle la lune influence les légumes-fleurs et les plantes à fleurs. Ils sont propices pour la plantation, le semis, le bouturage ou la récolte de ce type de plantes, à savoir :

  • les arbustes, arbres, buissons aromatiques à fleurs ; 
  • l’artichaut ; 
  • le chou-fleur ; 
  • le brocoli ;
  • les fleurs, etc. 

Les jours « feuilles »

À partir du moment que les constellations du Poisson, du Scorpion et du Cancer, également appelées les constellations de l’eau, passent derrière la lune, on entre dans la phase des jours « feuilles ». L’influence de la lune pendant cette période est favorable à la culture de plantes à feuilles, mais aussi à leur taillage, à leur tonte, au semis ou encore le repiquage des plantes à feuilles telles que :

  • le conifère ;
  • le lierre ; 
  • la salade ;
  • le persil ;
  • l’épinard ;
  • le chou ;
  • la chicorée ;
  • le poireau ;
  • le céleri-branche ;
  • les herbes aromatiques ; etc.

La lune croissante : les jours « graines et fruits » 

L’augmentation de la lumière de la lune croissante est bonne pour la croissance des feuilles. C’est le meilleur moment pour planter des cultures de surface qui produisent des graines à l’intérieur des fruits. C’est la phase des jours « graines et fruits ». 

À partir du moment où les constellations du Sagittaire, du Lion et du Bélier passent derrière la lune, on entre dans la phase des jours « fruits et graines ».  Elles sont appelées les constellations du feu. 

Durant cette période, la lune est favorable au jardinage des fruits et des graines. Vous pouvez donc planter, semer, récolter ou cueillir les petits fruits, les arbres fruitiers ainsi que les légumes-fruits. Conformément aux cycles d’inhalation de la terre, c’est le soir que la terre inspire. Cela fait descendre la sève dans les racines et le sol. Cette période est propice à la culture des plantes telles que : 

  • la noisette ; 
  • la châtaigne ; 
  • la fève ;
  • la tomate ;
  • la framboise ;
  • la fraise ;
  • le melon ;
  • la citrouille ;
  • les aubergines ;
  • le maïs ;
  • le blé ;
  • le riz ; etc.

 La pleine lune : les jours « racines »

Pendant cette phase, l’énergie est tirée vers le bas, et après que la lune ait atteint son sommet, la lumière commence à diminuer, ce qui est bon pour la croissance des racines. Cette phase correspond aux jours « racines ». 

Dans un mois, les jours « racines » correspondent aux jours pendant lesquels la lune passe devant les constellations du capricorne et de Taureau de la Vierge. On les appelle également les constellations de la terre. 

Au cours de ces jours, la lune influence le système radiculaire de certains végétaux. Cette période est propice pour faire la plantation, le semis, les soins et la récolte des fleurs à bulbes et des légumes à racines comme :

  • la betterave ; 
  • le navet ; 
  • l’endive ;
  • le céleri-rave ;
  • la carotte ; 
  • le radis ; 
  • le salsifis ;
  • la pomme de terre ; 
  • l’ail ;
  • l’oignon. 

La lune décroissante 

C’est le temps du repos et de l’entretien. Désherber, tailler, fertiliser et greffer pendant cette phase de la lune. Les dernières nuits du trimestre correspondant à la phase de la lune décroissante, lorsque le ciel semble sans lune, sont une période de jachère. Cela signifie la mort de l’ancien avant le début du nouveau. Il est préférable de ne pas faire de travaux de jardinage à cette période si possible.

Jardiner avec la lune : quand faut-il récolter ? 

Autant la lune est impliquée dans les phases de semis, autant elle doit être prise en compte au moment de la récolte. Si c’est aussi important, c’est parce que l’influence de la lune régule la quantité d’humidité dans les plantes. Lorsqu’elles sont stockées au mauvais moment, elles risquent de s’assécher ou d’être trop humides. Alors, à quel moment faut-il procéder à la récolte des différentes plantes ? 

La récolte des plantes racines 

Également appelées les plantes de la terre, les plantes racines doivent être récoltées les jours de la terre. Évitez les récoltes les jours de l’eau. 

La récolte des plantes à fleurs

Les plantes de fleurs, également appelées les plantes de l’air, doivent être récoltées idéalement les jours de l’air. Si vous pouvez les récolter les autres jours, il faudra éviter les récoltes les jours de l’eau. 

La récolte des fruits et des graines

Aussi connues comme étant les plantes du feu, les fruits et les graines peuvent être récoltés les jours du feu, plus précisément lorsque la lune est ascendante. Leur récolte ne doit pas être faite les jours de l’air. 

La récolte des plantes à feuilles

Considérées comme les plantes de l’eau, les plantes à feuilles se récoltent les jours de l’air ou du feu.

Aidez nous à faire connaître notre site avec le partage de cette publication

1 réflexion au sujet de « Jardiner avec la lune : nos conseils pratiques »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.