Comment choisir les vers pour le lombricompostage ?

Le processus de lombricompostage impose l’utilisation de vers, pas de simple, mais plutôt de vers spécifiques. Pour ce faire, il faudra miser non seulement sur des vers de compost, mais aussi sur le meilleur vermicomposteur. Toutefois, pour la réussite du lombricompostage, il faut savoir choisir les bons vers. Voici plus d’informations pouvant aider à bien choisir.

Utilité du ver en lombricompostage

Le ver utilisé a pour fonction de transformer les déchets organiques en fertilisants. En réalité, ce sont des vers qui aiment consommer les déchets tels que les restes de légumes et de fruits de même que les épluchures et tout type de déchets biodégradables. Il est tout à fait normal, vu cet état de choses, de se demander en quoi cela contribue au lombricompostage. 

En effet, c’est la déjection de ces vers qui est en réalité le produit principal recherché lors du lombricompostage. C’est en fait le but de l’utilisation spécifique des vers lombricomposteur. Cependant, il est tout à fait clair que plus ces types de vers ont des déchets biodégradables à disposition, plus le fertilisant produit sera important.   

Lombricompostage : quels types de vers choisir ?

C’est une question banale qui demande beaucoup de réflexion. Peu importe le type de lombricompostage à effectuer, il faut choisir minutieusement un type de ver spécifique. Il est important de noter qu’il y a deux types de lombricompostage dont celui intérieur et celui extérieur. De toute évidence, il n’est pas question de se servir des vers qui errent dans les jardins. 

Avant d’effectuer le choix du type de ver, il faudra d’abord se faire une idée du type de lombricompostage à réaliser et du type de ver adapté. Par exemple, le gros lombric (Lombricus territris) ne peut qu’être utilisé pour un lombricompostage réalisé en profondeur.

Lombricompostage : les types de vers recommandés 

Les types de vers recommandés en vermicompostage sont des vers épigés capables de vivre pleinement à la surface :

  • Dendrobaena veneta encore appelé Eisenia hortensis ;  
  • Vers rouges de Californie encore appelés Eisenia andrei ; 
  • Eisenia foetida (Savigny) encore appelé Eisenia fetida.

Capables de vivre pendant trois ans, ces genres de vers accèdent à l’âge adulte au bout de huit semaines. Cependant, la température idéale pour leurs développements est comprise entre 15°C et 25°C, et ce, dans des conditions humides, ventilées et sombres. En complémentarité à ces conditions à remplir, il faudrait éviter qu’il y ait à proximité des perturbations comme les vibrations et du bruit.

Lombricomposteur : quelle quantité de vers utilisés ?

Les vers consomment moyennement de façon journalière, la moitié de leur masse corporelle. Alors pour un individu qui produit environ 1000 g de déchets comestibles par jour, il lui faudra 500 g d’eisenias par exemple. Il est possible de réaliser des tests avant l’acquisition d’un kit pour lombricomposteur. Toutefois, vu que les vers sont appelés à se reproduire, il est recommandé d’acquérir une quantité inférieure à celle obtenue après calcule.

Le lombricompostage participe non seulement à une gestion efficace des déchets ménagers, mais aussi à la protection de la planète.

Aidez nous à faire connaître notre site avec le partage de cette publication

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.