Gale de boue ou Dermatophilose du cheval : Quelles sont les causes et comment traiter la maladie ?

Encore appelée gale de boue, la Dermatophilose est une maladie cutanée qui se manifeste chez le cheval. L’agent responsable est la bactérie Dermatophilus congolensis. La maladie peut toucher tous les cheveux, mais les plus atteints sont ceux qui vivent en extérieur ou travaillent sur un sol humide et boueux. La gale de boue chez le cheval se manifeste essentiellement en hiver et par temps chaud et humide. On l’observe généralement sur la croupe, le garrot, les membres, la ligne du dos. Même si elle est peu prurigineuse, cette pathologie est très douloureuse. Il est donc important de vite en déceler les causes et de prendre les mesures adaptées pour un traitement efficace.

Les causes de la Dermatophilus chez le cheval

La gale de boue chez le cheval est une affection cutanée qui touche de nombreuses parties telles que la croupe, les membres, le garrot et le dos. La Dermatophilose du cheval est provoquée par la bactérie Dermatophilus congolensis et se manifeste souvent par temps chaud et dans les endroits humides. Cette pathologie, même si elle n’est pas dangereuse, demeure très douloureuse pour le cheval qui peut même développer des plaies. La gale de boue n’épargne aucune race de chevaux et touche tous les équidés sans distinction de sexe et d’âge. Elle se contracte au travers des croûtes, mais les mouches et les tiques peuvent également en être à la base par le biais d’une piqûre sur un cheval sain. Il s’agit là d’une transmission directe. De façon indirecte, les chevaux peuvent écoper de cette maladie si leur environnement de vie est propice à  la prolifération de la bactérie.

De même, les chevaux peu pigmentés ont une sensibilité élevée à la maladie. En outre, lorsque le système immunitaire du cheval est faible, il peut rapidement la contracter.   Bien que la gale de boue s’observe plus en hiver, il est possible d’en voir la manifestation chez des équidés en période estivale lorsque les facteurs favorables au développement de la bactérie sont réunis. Il s’agit de la photosensibilisation, de l’humidité, de la boue, du sable abrasif, de l’urine et des litières souillées.

La boue et l’humidité

La gale de boue n’est pas contagieuse. Cependant, lorsque plusieurs chevaux partagent les mêmes conditions de vie (chaudes et humides), ils peuvent tous la contracter. Le processus commence par la macération qui s’observe surtout chez les cheveux aux longs fanons et chez les chevaux dont les membres sont continuellement humides. La macération laisse place à des irritations ensuite à de petites coupures favorables au développement de la bactérie. Celle-ci est très virulente et provoque d’énormes douleurs chez les cheveux.

L’urine et les litières souillées

Toujours sur la base de la macération, les litières mal entretenues peuvent causer la gale de boue. D’un autre côté, les fermentations bactériennes et la chaleur causent des vapeurs d’ammoniac. Celles-ci provoquent des irritations qui fragilisent l’épiderme, aggravant ainsi les lésions cutanées des membres. Naîtront alors les bactéries Dermatophilus congolensis

Le sable

Lorsque les membres d’un cheval ne sont pas bien entretenus (régulièrement brossé et nettoyé), le sable y exerce un pouvoir abrasif et irritant. Lorsque ces irritations perdurent, elles débouchent sur des plaies dans lesquelles la bactérie responsable de la Dermatophilose vient se loger. Il est bon de savoir que les irritations s’empirent si le cheval porte des protections de travail (protège boulet, guêtres, bandes, etc.). Tous ses outils doivent donc faire l’objet d’un entretien minutieux.

La photosensibilisation.

La gale de boue peut aussi apparaître en été ou au printemps, essentiellement chez des chevaux à peau claire et dépigmentée. Cela se passe par le phénomène de la photosensibilisation. Les rayons UV interagissent avec des éléments présents sous la peau du cheval. Celle-ci devient irritée ensuite fragilisée et altérée.

Les symptômes de la gale de boue chez le cheval.

La première manifestation de la gale de boue chez le cheval est la présence de croûtes au niveau des membres et principalement au niveau des paturons. Il s’agit de lésions douloureuses et suintantes pouvant atteindre en partie la mobilité du cheval. À la longue, l’animal peut boiter à cause de la douleur locale.

Chez les chevaux qui vivent en pâturage, les crevasses s’observent généralement sur la ligne du dos et sur la croupe à cause des roulades dans la boue et à cause de l’humidité.

Certains chevaux atteints de Dermatophilose ont du mal à se laisser toucher tandis que d’autres geindront seulement lors de la manipulation. Si le cas n’est pas vite détecté et passé sous traitement, des septicémies et des lymphangites peuvent apparaître. Il est donc important de rester vigilant et de prendre des mesures adéquates lorsque les premiers symptômes apparaissent.

Le traitement pour la Dermatophilose

Lorsque vous détectez des cas de Dermatophilose chez votre cheval, la première des choses à faire, c’est de faire appel à un vétérinaire. Il est le plus indiqué pour poser un diagnostic adéquat. Le traitement devra être centré sur l’irritation et les infections. Le premier geste à avoir, c’est tondre les membres afin d’en éliminer toute humidité. Ensuite, il faut laver les zones touchées avec de l’eau afin d’éliminer tous les éléments responsables de l’irritation (poussière, sable, boue, etc.). Tamponnez ensuite pour sécher ces endroits et éveillez scrupuleusement à ne pas arracher les croûtes. Celles-ci vont tomber toutes seules. Lorsque l’infection est très avancée, il faut laver les membres avec une solution antiseptique telle que la Bétadine. Cela permet de désinfecter les plaies.

Appliquez ensuite une pommade en couche épaisse pour ramollir et assainir les croûtes et plaies. Celles-ci cicatriseront vite. Le vétérinaire peut prescrire des antibiotiques s’il détecte des risques d’infection. Durant tout le processus de traitement, le cheval doit être éloigné de toute humidité. Enfin, il lui faut idéalement un repos total et une litière plus absorbante.

Prévenir la gale de boue chez le cheval.

La Dermatophilose est une pathologie longue à traiter chez le cheval. Pour cela, il faut préconiser des actions préventives. En voici quelques-unes :

  • Entretenir régulièrement les boxes en évitant particulièrement les dépôts d’humidité.
  • Nettoyer régulièrement les outils de protection
  • Tondre les membres et le fanon chez le cheval de sport (appliquer du talc après la douche pour favoriser le séchage.).

Grâce à ces mesures hygiéniques, il est possible de prévenir l’apparition de la gale de boue chez le cheval.

Aidez nous à faire connaître notre site avec le partage de cette publication

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.