Le changement climatique à travers le prisme de l’agriculteur

Les émissions de gaz à effet de serre (GES) sont le principal facteur responsable du réchauffement de la planète. En dehors des grandes industries de transformation qui sont mises en cause, l’agriculture est également accusée. Le regard des agriculteurs face à cette réalité est, cependant, bien différent de celui des autres.

L’impact du changement climatique sur l’agriculture

Le secteur agricole est actuellement de plus en plus affecté par le réchauffement climatique. Les changements de température ont, en effet, un impact direct sur l’agriculture. Ils touchent en particulier les calendriers qui sont beaucoup plus avancés. Le taux de précipitations et la disponibilité de l’eau subissent également un bouleversement.

On dénombre aujourd’hui plus d’événements extrêmes susceptibles de menacer les cultures qu’il y a quelques décennies. La canicule et les périodes de sécheresse prolongées affectent considérablement les récoltes.

En 2021, un verger de prunes en France a subi une perte de 90 % de sa production à cause des effets néfastes du climat sur la production. Les dérèglements climatiques engendrent, par ailleurs, d’autres conséquences graves comme la prolifération des insectes nuisibles. Ils contribuent aussi au développement de certaines maladies qui touchent les animaux ou les végétaux.

Comment les agriculteurs perçoivent-ils ces bouleversements ?

L’agriculture à elle seule représente environ un quart des émissions mondiales des gaz à effet de serre. L’utilisation des pesticides, de fertilisants chimiques ou azotés, a également des effets néfastes sur l’environnement.

Étant donné que la demande mondiale en denrée alimentaire issue de l’agriculture est en pleine croissance, beaucoup d’agriculteurs ont recours aux produits phytosanitaires capables d’augmenter leur rendement. Or, ces pratiques agricoles contribuent fortement au changement climatique.

Dans certains pays comme le Kenya, les agriculteurs perçoivent notamment le changement climatique à travers une augmentation des températures moyennes. Le démarrage tardif des productions et la réduction de la pluviométrie sont aussi des éléments qu’ils considèrent.

En Asie, dans les régions côtières du Bangladesh par exemple, les agriculteurs observent une fréquence plus importante des cyclones et des inondations récurrentes. Beaucoup d’agriculteurs du monde perçoivent aussi les impacts négatifs des changements climatiques sur la production agricole et l’environnement à travers plusieurs constats. Ils estiment que 30 à 50 % de la diminution des cultures ou de la production agricole s’explique par les vents violents, la hausse des températures et une faible pluviométrie.

agriculteur changement climatique développement durable écologie

Quelles solutions agricoles pouvez-vous mettre en place ?

L’agroécologie est une bonne alternative à l’agriculture intensive qui utilise les produits phytosanitaires aux conséquences néfastes pour l’environnement. Les cultures intercalaires ou de couverture sont des options de productions qui vous permettent d’améliorer la qualité du sol. Ces différents modes de culture captent et stockent le carbone afin de réduire les effets négatifs sur l’environnement.

Le recours aux moyens de fertilisation organique des sols lutte efficacement contre la désertification et l’érosion des terres. Cette forme d’agriculture respecte la biodiversité et facilite une adaptation rapide des cultures aux conditions climatiques. En dehors de ces avantages écologiques, vous pouvez adopter une agriculture verte pour préserver votre santé.

Sources : https://www.territoires-climat.ademe.fr/ressource/441-154

https://reseauactionclimat.org/quels-impacts-du-changement-climatique-sur-lagriculture/
Aidez nous à faire connaître notre site avec le partage de cette publication

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.