Récupération d’eau de pluie avec un réservoir : Le guide complet

Récupérer l’eau de pluie est une pratique très ancienne qui continue d’exister. Il s’agit d’une bonne alternative face aux enjeux écologiques. La récupération d’eau de pluie aide à réduire l’utilisation d’eau potable. Outre l’alimentation et la boisson, l’eau de pluie pourra servir à d’autres fins comme l’arrosage des plantes, le lavage de la voiture, etc. Si vous êtes intéressé par la question, découvrez ici le guide complet de récupération d’eau de pluie avec un réservoir.

Quel est l’intérêt de la récupération d’eau de pluie ?

Seulement 7 % de l’eau que nous utilisons est destiné pour l’alimentation et la boisson. Ainsi, il est tout à fait possible de se servir de l’eau de pluie pour les autres usages du quotidien, à savoir :

  • le remplissage de la piscine ;
  • l’arrosage du jardin ;
  • le nettoyage des voitures ;
  • les toilettes ;
  • l’utilisation de la machine à laver ;
  • le nettoyage du sol ;
  • l’hydratation des animaux (remplir les abreuvoirs);

Cette technique permet non seulement d’éviter le gaspillage d’eau potable à l’heure où l’enjeu écologique est grand, mais aussi de faire des économies. En effet, il est possible de récupérer jusqu’à 85 % de l’eau de pluie qui tombe sur le toit lorsque vous disposez d’un bon système.

Le pH des eaux de pluie est légèrement acide, ce qui convient parfaitement aux plantes, fleurs et légumes du jardin. Attention cependant si vous habitez les zones côtières, car le sel marin est présent dans les eaux de pluie.

Comment s’y prendre pour récupérer l’eau de pluie ?

La récupération d’eau de pluie avec un réservoir ne se fait pas au hasard. Il est nécessaire de mettre en place un système efficace de collecte de cette eau.

Le système de gouttière est assez simple à installer. Il est préférable de choisir un modèle en PVC, en faïence ou en zinc. Il faut bien évidemment placer un filtre ou une grille de protection sur la gouttière pour empêcher les feuilles mortes et autres éléments indésirables de se retrouver dans l’eau.

En dehors de la gouttière, il faudra installer un réservoir pour permettre le stockage de l’eau. Sa capacité est variable et dépend de vos usages. Il peut aller de 200 à 50 000 litres.

Une fois que le dispositif est installé, la récupération peut avoir lieu dès qu’il y a pluie. L’eau ruisselle du toit et est collectée par les gouttières. Elle passe par les filtres et est ensuite conduite jusqu’au récipient de stockage qui peut être une cuve, une citerne ou un bassin.

La présence des filtres assure la pureté de l’eau qui se retrouve dans le réservoir. Il est nécessaire d’installer un système de trop-plein qui permet de refouler les eaux de ruissellement lorsque le récipient de stockage est plein.

L’équipement de stockage d’eau de pluie

Si vous n’avez pour ambition d’utiliser l’eau de pluie que pour les besoins externes comme le jardinage, vous pouvez laisser le récipient à découvert. Par contre, si vous voulez alimenter toute votre maison avec de l’eau de pluie selon la réglementation, il faut installer de préférence le récipient sous terre.

Lorsque vous installez tout un système de récupération d’eau, il est plus utile de choisir un réservoir d’une grande capacité. Cela vous permettra de stocker une quantité considérable d’eau de pluie et de les redistribuer pour les utilisations quotidiennes.

Toutefois, pour avoir une idée exacte de la capacité du réservoir à choisir, vous pouvez faire un calcul de vos besoins en eau. Vous saurez ainsi comment installer de façon optimale votre système et quel réservoir adopter.

Le système à installer pour une utilisation de l’eau de pluie nécessite un dispositif précis avec un système de filtration efficace. Il faut des filtres anti particules, anti bactéries, anti-odeurs. 

Il est possible de récupérer, selon votre zone de résidence, en moyenne 600 litres d’eau de pluie par m2 de toiture. En été, il pleut très peu, toutefois, vous pouvez récupérer environ 35 à 45 litres d’eau par m² de toiture.

Le choix du réservoir d’eau de pluie en fonction du matériau de fabrication

Afin de choisir le réservoir adéquat pour la récupération d’eau, il est important de tenir compte des matériaux de sa fabrication. Ce dernier doit être inerte à l’eau, avec une ouverture anti-remous, la présence d’un système d’aération anti-moustique.

Les récipients en plastique, en terre cuite, en bâche souple peuvent être installés à l’extérieur contre un mur. Leur capacité se situe entre 200 et 2000 l. Ils ne conviennent que pour un usage domestique.

Les cuves et citernes sont adaptées aussi bien à un usage domestique qu’industriel. Fabriquées en acier, en fibres de verre ou en polyéthylène, elles peuvent s’adapter aux contraintes du chantier.

Elles peuvent accueillir jusqu’à 50 000 l d’eau de pluie en fonction de vos besoins. Il est possible de les enterrer ou de les laisser à l’air libre. Lorsque vous souhaitez mettre en place un système pour toute la maison, vous devez enterrer votre cuve.

Quant aux bassins de récupération d’eau de pluie, ils sont moins adaptés aux usages domestiques puisque leur installation nécessite d’importants moyens techniques. Comme les cuves, les bassins peuvent être enterrés ou disposés à l’air libre.

La réglementation autour de l’utilisation de l’eau de pluie

Il y a bien une réglementation autour de l’utilisation de l’eau de pluie dans les industries comme dans les maisons. L’arrêté du 21 août 2008 interdit qu’on se serve de l’eau de pluie pour la préparation des repas ou pour les vaisselles.

Dans certains secteurs également, son usage est interdit. Il s’agit : 

  • des établissements sociaux ;
  • établissements sanitaires (hôpitaux, laboratoires d’analyses, cabinets médicaux, etc.) ;
  • établissements d’hébergements des personnes âgées ;
  • établissements médico-sociaux ;
  • écoles maternelles ;
  • les garderies et crèches.

Ces interdictions sont dues au fait que l’eau de pluie soit non potable. Elle pourrait contenir des microbes et d’autres éléments nocifs pour la santé provenant de l’atmosphère ou de la toiture de votre maison.

Ainsi, l’eau de pluie est tout à fait autorisée pour le nettoyage du sol, le jardinage, le lavage de véhicules, le remplissage de la piscine, l’alimentation des chasses d’eau. L’usage de l’eau de pluie pour la lessive est permis si et seulement si vous réalisez un traitement au préalable.

Grâce à ce guide vous savez comment vous y prendre pour récupérer l’eau de pluie. Vous savez également pour quels usages il vous est possible de mettre en place ce système. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre mairie dès que vous voulez exécuter votre projet.

Aidez nous à faire connaître notre site avec le partage de cette publication

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.