Fabriquer son purin d’ail : un insecticide efficace pour son jardin

Entretenir un jardin va au-delà de l’arrosage, du sarclage, du bouturage ou même de la taille. En effet, il importe de protéger les plantes afin qu’elles croissent et fleurissent à l’abri des animaux ravageurs. Pour engager cette lutte, vous pouvez utiliser des recettes d’insecticides à base de produits naturels.

Vous aviez opté pour le purin d’ail et souhaitiez comprendre son mode d’action et d’utilisation ? À travers cet article, vous découvrirez en quoi cette recette d’insecticide est efficace pour les jardins, son mode de préparation et d’utilisation.

Purin d’ail : en quoi est-il un insecticide efficace ? 

Encore désigné par décoction d’ail, le purin d’ail s’avère très utile tant pour les jardins potagers que pour les vergers, mais également pour certains végétaux à fleurs comme les roses. Grâce aux vertus de l’ail, ce purin constitue une solution insecticide puissante et 100% naturelle pour contrer les ravageurs et les maladies.

En réalité, l’ail ne sert pas uniquement à soigner. Utilisé dans un jardin, il possède des propriétés anti-champignons et anti-insectes (comme la tanaisie). Que ce soit dans un verger ou un potager biologique, l’ail représente une véritable cure. Lorsqu’il est préparé sous forme d’infusion, il préserve les cultures contre plusieurs maladies cryptogamiques tout en repoussant les parasites.

Une protection antifongique grâce à l’ail

Les plantes ont besoin de l’ail pour survivre aux attaques de champignons nuisibles comme l’oïdium, le mildiou, le mildiou du pêcher, la fonte des semis, la rouille et la moniliose. En guise de prévention, il convient de pulvériser le purin d’ail sur les feuilles chaque 3 ou 4 jours, en prenant soin d’atteindre leur face inférieure.

Comme mesure curative, lorsque la plante est déjà affectée, il faut commencer par enlever les feuilles atteintes, et les traiter quotidiennement durant 1 semaine minimum. Afin de prévenir le dessèchement, faites tremper les grains dans une infusion diluée à 5 reprises.

Une protection contre les ravageurs grâce à l’ail 

L’odeur de l’ail dérange et repousse plusieurs ravageurs, tels que les acariens, les chenilles (qui attaquent souvent les choux) et les pucerons. Plantez donc assez d’ail dans votre jardin. La pulvérisation des feuilles au purin d’ail non dilué représente aussi une alternative. Et pour voir son efficacité, il convient de la répéter souvent.

Purin d’ail : comment le préparer et le conserver ? 

Une décoction d’ail se confectionne facilement. Voici quelques recommandations pour la préparation et l’utilisation de cette infusion naturelle.  

Préparation d’une décoction d’ail 

Une décoction d’ail d’environ 5L nécessite à peu près 500 g d’ail et 5 L d’eau pluviale. Voici les étapes de préparation :

  • Commencez par couper en petits morceaux les 500 g d’ail, mais sans les éplucher.
  • Mettez les gousses d’ail dans une casserole dotée de couvercle puis remplissez le récipient d’eau pluviale.
  • Faites bouillir puis laissez le tout cuire à feu doux durant 20 min, en couvrant la marmite.
  • Laissez le mélange refroidir sans retirer le couvercle pour une durée de 10 à 24 heures.
  • Une fois que la macération est terminée, vous pouvez filtrer le mélange avec un tamis fin ou un linge et le verser dans un spray ou un bidon en plastique.

Conservation du purin d’ail 

La décoction d’ail ne peut être conservée trop longtemps, vous devez donc l’utiliser dans les plus brefs délais après sa préparation. Dans le cas où vous ne l’auriez pas utilisée intégralement, vous pourriez la conserver encore 5 jours tout au plus. Ne manquez pas de moduler les doses selon vos réels besoins afin d’éviter un excès de préparation et donc un gaspillage. Dans cette période, la conservation se fait en transférant la décoction dans un pot opaque bien hermétique.

Purin d’ail : quand et comment l’utiliser ? 

Il peut être utilisé en toute saison, mais plus particulièrement au printemps, au moment où surviennent les principales maladies. Les décoctions d’ail sont applicables à l’état pur, de deux manières distinctes : 

  • En pulvérisation sur les feuillages au moyen d’un pulvérisateur à pression pour les autres usages (cure des différentes pathologies ciblées).
  • En arrosage, pour traiter préventivement les dépérissements.

Pour une plus grande efficacité du traitement, recommencer la pulvérisation ou l’arrosage trois ou quatre fois en respectant un intervalle de trois jours.

Purin d’ail : quel matériel à la préparation et à l’utilisation ?

Le matériel nécessaire pour réaliser et appliquer un purin d’ail comprend : 

  • 500 g d’ail 
  • 5 L d’eau pluviale
  • 1 couteau
  • 1 tamis fin ou linge
  • 1 bidon en plastique
  • 1 entonnoir
  • 1 marmite
  • 1 Pulvérisateur à pression

Si vous envisagez d’arroser vos plantes avec le purin d’ail préparé, vous pouvez ajouter à cette liste un arrosoir avec pomme.

Aidez nous à faire connaître notre site avec le partage de cette publication

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.